marquage au sol de parking

Marquage sol parking : des règles de stationnement à suivre…

Dernière mise à jour: 05/2016

Le marquage du stationnement n’est pas sans règle. A chaque fois que nous réalisons le marquage au sol d’un parking, privé ou publique, il nous faut respecter le cadre réglementaire pour permettre à nos clients d’être en accord avec les obligations légales.

Un ensemble de réglementations et normes pour le marquage au sol de parking que nous aillons détaillé dans cet article pour vous donner toutes les dimensions que vous recherchez rapidement.

Les modalités de marquage pour stationnement sont définies par 2 normes:

  • la norme NF P91-100  pour les parkings accessibles au public, pour les véhicules de moins de 3,5t et de 1,90m de haut.
  • la norme NF P91-120 pour les parcs de stationnements
  • L’arrêté interministériel du 24 Novembre 1971 et celui du 7 juin 1977 pour le marquage sur chaussée.

A chaque réalisation de marquage au sol pour parking, nous nous fions aux différentes cotes et obligations indiquées dans ces textes pour un travail irréprochable. Selon le type de sol et les exigences et contraintes du lieu où le marquage au sol est réalisé, nous proposerons un revêtement adapté : antidérapant, critère de luminance à respecter, peinture routière ou résine de sol…

Marquage au sol parking public ou privé.

Les normes NF P91-100 et NF P 91-120 ne font que spécifier les dimensions minimales à observer pour les emplacements, la hauteur libre, les voies de circulation et les rampes pour les parcs de stationnement publics et privés.

Les places de stationnement peuvent être délimitées :

  • Avec une ligne blanche continue : (cf schéma épi à 75°)
  • Avec une ligne discontinue en pointillée : schéma épi 60°
  • Amorcé : seuls les coins de la place peuvent être tracés sur les côtés : schéma épi 40°

Dimension places de stationnement en épi

Pour les places de stationnement en épi, c’est l’inclinaison de la place de parking qui détermine les dimensions à respecter. Plus l’angle est faible, plus la longueur minimale exigée est logiquement réduite, cette longueur étant mesurée perpendiculairement à la voie de circulation :

normes places en épi, dimensions

Dimension places de stationnement en bataille

Les places en bataille exigent des places avec une longueur d’au moins 5m, une largeur de 5,30m et une voie de circulation de 5m entre les rangées :

dimensions places en bataille

Dimension places de stationnement longitudinales

Pour ce qui concerne les places de stationnement longitudinales en créneau, la longueur de la place et sa largeur dépendent de la présence d’obstacle sur les côtés ou de murs :

dimensions places longitudinales en créneau

 

Présence d’obstacle : augmentation des largeurs

Il est possible que les places de stationnement disposent d’un ou plusieurs obstacles sur les côtés comme un poteau qui justifie une augmentation des largeurs. Cela s’applique aux places en bataille ou épi. Le cas de stationnement en créneau est déjà abordé sur le schéma plus haut.

Si 2 obstacles  sont présents sur le stationnement, la largeur est augmentée une seule fois en tenant compte de la valeur la plus élevée entre les 2 obstacles, calculée selon la situation de l’emplacement :

Pour un obstacle entre 0et 1m10 de la voie de desserte :

  • plus de 0,65m : largeur standard de 2,30m
  • entre 0,4m et <0,65m : + 10cm = 2,40m
  • entre 0,25m et <0,4m : + 15cm = 2,45m
  • <0,25m : + 20cm =2,50m

Pour un obstacle à plus de 1m10 et plus de 2,20m du fond de l’emplacement :

  • + 20 cm si un côté concerné : 2,50 m.
  • +30cm si 2 côtés concernés. : 2,60m.

Pour un obstacle entre 1,10m et 2,20m du fond de l’emplacement: largeur min de 2,30m sur toute la largeur de la place.

Pour un obstacle à moins de 1m10 du fond de l’emplacement : espace standard de 2,30m pour accéder à la place et un minimum de 2m pour le fond de l’emplacement où est (sont) présent(s) le(s) obstacle(s).

 

Le stationnement pour les personnes à mobilité réduite

Les emplacements aménagés pour les personnes à mobilité réduite (PMR) font l’objet de textes réglementaires relatifs au quota et à la signalisation pour  les parkings publics ou privés, notamment avec la loi du 11/02/2015 relative à l’accessibilité des PMR.

Selon la législation, au moins 2% des places de stationnement doivent être accessibles aux PMR, en arrondissant à l’unité supérieure. Pour un parking contenant plus de 500 places, le nombre de places aménagées est fixé par un arrêté municipal, il ne peut être inférieur à 10.

L’objectif de ce type d’emplacement adapté est de faciliter l’accès aux PMR en toute sécurité au trottoir ou cheminement piéton prévu.

Voici les principales caractéristiques à respecter pour une place adaptée aux personnes à mobilité réduite :

dimensions place de stationnement  PMR

  • Une largeur minimale de 3,30m avec une pente ne pouvant être supérieure à 2%.
  • L’emplacement est idéalement de plain-pied avec le trottoir pou faciliter l’accès. Si ce n’est pas le cas, un passage de 0,80cm doit être aménagé pour rejoindre le trottoir sans emprunter la chaussée, avec un trottoir abaissé (ouverture sur le trottoir) d’une pente ne pouvant dépasser 8%
  • Un ou deux pictogrammes (silhouette en fauteuil) sur la ligne d’accès de l’emplacement : un grand de 0,50X0,60m ou deux petits de 0,25X0,30m. Le pictogramme au centre (1X1,20m) est en revanche facultatif. Ces pictogrammes doivent être de couleur blanche.
  • Sur la voix publique, il est obligatoire de proposer un panneau d’interdiction de stationnement indiquant que l’emplacement est réservé aux véhicules possédant une PMR.
  • La couleur bleu de l’emplacement est bien facultative.

Marquage au sol : stationnement sur chaussée

Pour ce qui est du marquage sur chaussée, les dimensions ne sont pas précisées dans les arrêtés, sauf pour les places réservées aux PMR. Toutefois, les dimensions de stationnement sur chaussée recommandées

Les couleurs et la nature des lignes et marques y sont, par contre, définies selon la nature du stationnement. Le choix de ligne continue, discontinue ou amorcées revient aux chois de la collectivité responsable.

De manière générale on matérialise le stationnement en chaussée par des lignes continues et discontinues de type T’2 et des marquages spéciaux pour les emplacements réservés ou spécifiques : PMR, livraison, place payante, réservé aux véhicule électrique…

Pour le stationnement payant ou à disque nous suivons la décision de la collectivité quant à son choix de marquage: marquage au sol du mot « payant » sur les marques elles-mêmes ou accolé aux marques : en lettres blanches ou en négatif dans un rectangle blanc. Pour le stationnement à disque les lignes de démarcation blanches peuvent être bleues et les inscriptions restent blanches.

Le stationnement pour livraison est marqué par une ligne discontinue de type T’2 de couleur jaune. L’emplacement est barré d’une croix en diagonale en ligne continue jaune et accompagnée de l’inscription « livraison » en jaune le long du marquage.

Enfin, pour les voitures électriques, un pictogramme peint en blanc sur les limites de l’emplacement est obligatoire. Dimensions : 0,6 m × 0,3 m ou 0,3 m × 0,15 m.

Le marquage au sol pour parking et stationnement est donc régi par des lois qui imposent certaines obligations et aussi défini pour parties par les collectivités ou entreprises qui en ont la gestion. Nous nous employons pour tous nos travaux de marquage à respecter ces normes et réglementations et conseillés nos clients si nécessaire.

N’hésitez pas à nous contacter pour le marquage au sol de votre parking:
Demande de devis gratuit

Posted in Marquage au sol and tagged , , , .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *