marquage routier signalisation horizontale

Signalisation routière : l’importance du marquage au sol

Même si on les oublierait presque, l’ensemble des marques sur la chaussée sont essentielles pour matérialiser les règles d’utilisation des voies de circulation. Que ce soit en ville, dans un entrepôt d’usine ou même sur un parking, la signalisation routière horizontale répond à tous les besoins de marquage grâce à des procédés divers et adaptés.

La signalisation routière au sol : l’indispensable d’une bonne circulation

L’enjeu du marquage au sol routier est de résister à toutes les conditions météorologiques afin de garantir la sécurité des piétons, engins et véhicules. La signalétique horizontale guide l’usager de la route notamment la nuit et par mauvais temps lorsque la visibilité est réduite.

Trois solutions de signalétique routière sont utilisées selon la longévité voulue : la peinture pour une tenue à moyen terme, la résine à chaud pour une tenue à moyen / long terme et la résine à froid pour une tenue à long terme.

Sur la chaussée, plusieurs types de marquage horizontal existent :

  • Le marquage au sol routier standard généralement en blanc : les lignes, les flèches, priorités…
  • La signalisation jaune, utilisée dans plusieurs contextes : le marquage temporaire, les voies de bus et les interdictions de stationnement
  • Les stationnements limités sont signalés en bleu
  • Les voies de détresse sont marquées par des damiers rouges et blancs

La signalétique horizontale est obligatoire dans plusieurs situations : quand les deux sens de circulation sont séparés par une barrière ou un terreplein mais aussi pour les chaussées à 4 voies en campagne. Le marquage horizontal est également obligatoire quand il est relatif à un « Stop », un « Cédez le passage » ou un feu tricolore.

La signalétique au sol en entreprise

En entreprise, plusieurs types de circulations sont à prendre en compte : l’acheminement des matières premières et de produits finis, la circulation liée à la production interne de l’entreprise (les chariots par exemple) et les flux de piétons. Pour une organisation efficace de ses déplacements, le marquage au sol est indispensable. Cependant il doit être pensé selon deux impératifs : un sens de circulation doit être établi et les flux des différents acteurs doivent éviter de se croiser.

Pour le choix des revêtements de sols intérieurs, il existe plusieurs solutions :

  • Le revêtement béton : ce type de sol est constitué de béton en fibre d’acier. Il peut être traité anti poussière
  • Le revêtement en résine à charge de quartz : cette matière permet de minimiser les risques de glissade
  • Le carrelage : il est possible d’avoir des carrelages antidérapants, résistants aux chocs thermiques et robuste en cas de trafic important de chariot (agroalimentaire par exemple)
  • Le revêtement plastique : ce type de sol est apprécié pour sa facilité d’entretien, son coût et son caractère antidérapant.

La signalisation horizontale des parkings

En ce qui concerne le marquage de stationnement, la signalétique des places de parking obéit à une législation stricte. Pour plus d’informations, consultez notre article « Marquage au sol parking : les règles de stationnement à suivre ».

 

Entreprise experte du marquage au sol, BMS Sols opère sur tous les types de voies de circulation avec un niveau de technicité optimal et des produits de qualité.

Posted in Marquage au sol.